creux ASX ; Pendal rejette l’offre de rachat de 2,4 milliards de dollars de Perpetual, les marchés mondiaux chutent

Les actions australiennes ont commencé la journée en baisse après la chute des marchés boursiers mondiaux, tirées à la baisse par les actions technologiques en Europe et à Wall Street.

L’ASX 200 a baissé de 0,1%, soit 5,1 points à 7 480 à l’ouverture.

Le dollar australien était en baisse à 74,18 cents américains à 10 h 30 AEST.

Uniti Group a ajouté 2,4 % à 4,79 $, Mineral Resources a signé 1,9 % à 60,45 $ et Regis Resources a gagné 1,9 % à 2,15 $.

Pendal a chuté de 0,2% à 5,29 dollars après avoir déterminé l’offre publique d’achat de 2,4 milliards de dollars de Perpetual, affirmant que l’offre n’était pas dans le meilleur intérêt de ses actionnaires.

L’offre de 6,23 $ par action pour Pendal, une ancienne unité de Westpac Banking Corp, a été divulguée pour la première fois le 4 avril et était à une prime de 39,2 % par rapport à la clôture de l’action le 1er avril.

Les actions de Perpetual ont gagné 0,2 % à 32,34 $.

Parmi les moins performants figuraient Novonix (-4,2 pc), City Chic Collective (-3,5 pc) et Pilbara Minerals (-2,9 pc).

Les actions de croissance sensibles aux taux mènent à la baisse

Wall Street a clôturé en forte baisse lundi alors que les investisseurs ont commencé la semaine écourtée des vacances dans une humeur sans risque, la hausse des rendements obligataires pesant sur les actions de croissance leaders du marché avant les données cruciales sur l’inflation.

Les trois principaux indices boursiers américains ont terminé en territoire négatif, les actions technologiques et adjacentes à la technologie faisant chuter le Nasdaq de 2,2 %.

“Il y a eu deux types de ventes au cours des deux derniers mois”, a déclaré Peter Tuz, président de Chase Investment Counsel à Charlottesville, en Virginie.

“Il y a la hausse des rendements, qui affecte principalement les valeurs technologiques et autres valeurs de croissance, puis il y a la récession/ralentissement économique qui affecte les noms de l’énergie et de divers matériaux.

“Aujourd’hui, vous voyez les deux.”

Le Dow Jones Industrial Average a chuté de 413,04 points, ou 1,19%, à 34 308,08, le S&P 500 a perdu 75,75 points, ou 1,69%, à 4 412,53 et le Nasdaq Composite a chuté de 299,04 points, ou 2,18%, à 13 411,96.

Les rendements américains au plus haut depuis trois ans

Le rendement de référence du Trésor américain à 10 ans a oscillé près d’un plus haut de trois ans avant les données clés sur l’inflation attendues mardi.

La Réserve fédérale américaine s’est engagée à lutter énergiquement contre l’inflation brûlante, et les acteurs du marché s’attendent largement à une série de hausses des taux d’intérêt de 50 points de base de la part de la banque centrale dans les mois à venir.

Le rapport sur l’IPC du ministère du Travail est attendu mardi pour tout signe indiquant que la vague d’inflation a atteint son maximum.

Les analystes s’attendent à ce que le rapport montre une croissance de 8,5% en glissement annuel des prix à la consommation, la lecture la plus chaude depuis 1981.

Impact de l’Ukraine et de la Chine

Les conflits géopolitiques en cours ont également contribué à inciter la fuite vers la sécurité.

L’Ukraine a déclaré qu’elle s’attendait à ce que la Russie lance une nouvelle offensive massive dès que le conflit le plus grave en Europe depuis les guerres des Balkans des années 1990 se poursuivait, malgré les négociations de paix en cours.

Les 11 principaux secteurs du S&P 500 ont terminé la séance dans le rouge, les actions énergétiques subissant les plus fortes pertes en pourcentage.

La jauge MSCI des actions à travers le monde a clôturé de 1,33% et l’indice paneuropéen STOXX 600 a glissé de 0,59% alors que les bourses régionales ont chuté à l’exception du CAC 40 français.

Les prix du pétrole ont chuté d’environ 4 dollars le baril, le Brent tombant en dessous de 100 dollars sur les plans de libération de volumes records de brut à partir des réserves stratégiques et sur la poursuite des blocages de COVID-19 en Chine.

Le pétrole brut Brent se négociait à 98,97 $ US le baril à 07h00 AEST.

ABC/Reuters

.

Leave a Comment