La doublure argentée de la flambée de l’inflation : les rendements des obligations I devraient grimper au-dessus de 9 %

CHAPEL HILL, Caroline du Nord – Vous souhaitez obtenir un rendement supérieur à 8 % avec les bons du Trésor américain au cours des 12 prochains mois ?

Bien sûr que vous le feriez, surtout compte tenu des chiffres d’inflation plus élevés que prévu signalés cette semaine, l’indice des prix à la consommation ayant augmenté de 8,5 % au cours des 12 derniers mois. Notre objectif minimum absolu avec un Trésor américain est de ne pas perdre face à l’inflation.

Pourtant, même cet objectif modeste semble incroyablement hors de portée. Le rendement du Trésor à un an s’élève actuellement à seulement 1,9 %.

Une solution est les I-Bonds, qui sont des obligations d’épargne américaines dont les rendements sont ajustés en fonction du taux d’inflation en vigueur. Plus précisément, leur rendement est ajusté deux fois par année, en mai et en novembre, selon la variation sur six mois de l’indice des prix à la consommation. Son rendement actuel, fixé en novembre dernier, était de 7,1 % (le double de la variation de l’IPC d’avril à septembre de l’an dernier).

Sur la base du rapport sur l’inflation de cette semaine, ce rendement devrait être fixé à 9,6 % le 1er mai (deux fois la variation de l’IPC d’octobre à mars). Le département du Trésor devrait annoncer le nouveau taux dans les prochaines semaines.

J’ai déjà écrit sur les I-Bonds et je vous renvoie à cette colonne pour plusieurs détails importants. Vous ne pouvez pas acheter une quantité illimitée de ces I-Bonds, par exemple, et vous ne pouvez pas les acheter dans un IRA. Mais vous êtes autorisé à acheter 10 000 $ de telles obligations chaque année (20 000 $ par couple marié) et 5 000 $ supplémentaires par an avec votre remboursement d’impôt. Une stratégie consistant à acheter le montant maximum chaque année sur une longue période se traduit par une allocation importante de titres à revenu fixe, suffisamment importante pour satisfaire les exigences d’allocation d’actifs de tous, sauf ceux qui ont une valeur nette très importante.

Zvi Bodie a fait autant que quiconque, sinon plus, pour défendre les I-Bonds. Bodie, aujourd’hui à la retraite, a été pendant quatre décennies professeur de finance à l’Université de Boston. Dans une interview, il a déclaré que l’achat d’I-Bonds était une évidence, et il nous implore tous d’en acheter autant que possible chaque année.

Acheter maintenant ou en mai ?

La seule vraie question est de savoir s’il faut acheter un I-Bond maintenant ou attendre jusqu’en mai. C’est délicat car le facteur d’ajustement à l’inflation de votre I-Bond sera réinitialisé tous les six mois en fonction du premier mois de votre achat. Donc, si vous achetez un I-Bond maintenant, les intérêts que vous gagnerez au cours des six prochains mois seront le taux fixé par le Trésor américain en novembre dernier, soit 7,1 %. Et au cours de la période de six mois commençant en octobre prochain, votre taux sera égal au taux que le Trésor américain établira en mai, qui, je pense, sera de 9,6 %. Cela représente en moyenne 8,4 %.

Ce n’est pas si mal, bien sûr. Pourriez-vous faire mieux au cours des 12 prochains mois en attendant jusqu’en mai pour acheter ? La réponse dépend de ce que sera le taux d’inflation sur 6 mois cet automne lorsque le Trésor établira le nouveau taux d’intérêt I-Bond. S’il est inférieur à 7,1 %, vous feriez mieux d’acheter un I-Bond ce mois-ci. S’il est plus élevé, vous devez attendre jusqu’en mai.

Votre supposition est aussi bonne que la mienne lequel de ces deux scénarios se déroulera. Les marchés célèbrent cette semaine les indications selon lesquelles l’inflation pourrait avoir atteint un sommet avec ce dernier rapport et est sur le point de baisser de manière significative. Le S&P 500, par exemple, a augmenté de plus de 1 % dans les échanges immédiats qui ont suivi la publication de ce rapport.

Bodie suggère que si vous ne voulez pas parier sur ce que sera l’inflation cet automne, vous divisez simplement votre achat d’I-Bond en deux, en achetant la moitié maintenant et la moitié en mai.

Cependant, il est difficile de se tromper même si vous faites le « mauvais » choix. Même si vous attendez jusqu’en mai pour acheter un I-Bond et que le taux de réinitialisation de novembre est aussi bas que 4 %, vous gagnerez toujours 6,8 % sur les 12 mois allant du 30 avril de cette année au 30 avril de l’année prochaine. C’est bien mieux que n’importe quel véhicule d’épargne alternatif qui garantit le remboursement du capital.

En tout cas, Harry Sit, auteur du blog The Finance Buff, nous rappelle qu’il n’est pas nécessaire de se concentrer uniquement sur les 12 prochains mois. Dans un e-mail, j’ai souligné que “les I-Bonds sont bons pendant 30 ans”. Contrairement aux TIPS, de plus, les I-Bonds sont structurés de manière à ce que leur rendement ne puisse jamais être négatif.

Sit recommande d’acheter des I-Bonds ce mois-ci plutôt que d’attendre jusqu’en mai. Il souligne que vous gagnez un mois entier d’intérêts même lorsque vous achetez vers la fin du mois. Donc, ce rendement de plus de 8 % que j’ai mentionné au début peut vraiment être considéré comme encore meilleur, puisqu’il s’agit d’une période de détention inférieure à un an, aussi courte que 11 mois et un jour.

Sit met en garde, cependant, que puisque le 30 avril de cette année est un samedi, vous ne devriez pas essayer de le couper trop près. “Le dernier jour pour émettre le [I-Bond] pour avril c’est le 29 avril. La commande doit être passée le 28 avril au plus tard. Je donnerais encore quelques jours de tampon au cas où quelque chose tournerait mal. Si vous n’avez pas encore de compte configuré, parfois ils [the U.S. Treasury] nécessitent une vérification d’identité supplémentaire, ce qui prend du temps à résoudre. Si vous avez déjà un compte prêt à partir, vous pouvez pré-programmer l’achat maintenant pour le 27. Si cela échoue d’une manière ou d’une autre, vous avez encore une autre chance le 28. »

Mark Hulbert est un contributeur régulier de MarketWatch. Son Hulbert Ratings suit les bulletins d’investissement qui paient des frais fixes pour être audités. Il peut être contacté à mark@hulbertratings.com.

Maintenant lis: Couverture contre l’inflation : TIPS vs. I Obligations

Suite: Pic d’inflation ? Le pire est peut-être passé, mais les Américains continueront probablement à payer le prix fort

Bonus: Lisez la série “Comment investir” de MarketWatch

.

Leave a Comment