The Daily Chase : Perspectives du logement au Canada; Stands de rallye au gaz naturel

Il y aura beaucoup de nouvelles sur le logement à couvrir aujourd’hui. Cela commence par un autre rappel que les hausses de taux ne font évidemment pas le poids face à une offre serrée. C’est ce qu’il ressort de la dernière évaluation de Royal LePage des conditions du marché de l’habitation à travers le pays et de ce que le PDG Phil Soper appelle un “déséquilibre implacable entre l’offre faible et la demande élevée”. La société immobilière prévoit maintenant que le prix global d’une maison dans ce pays augmentera de 15% d’ici la fin de cette année, en hausse par rapport à son précédent appel à un gain de 10,5%. Nous parlerons avec Soper à 8 h 30. Également ce matin, la Société canadienne d’hypothèques et de logement a déclaré que les mises en chantier avaient chuté de 2 % en mars pour atteindre un taux annualisé désaisonnalisé de 246 243 unités. Plus tard ce matin, nous recevons le rapport mensuel des ventes de maisons existantes à travers le pays.

VEILLE DU MARCHÉ

Le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans a prolongé son ascension ce matin et a atteint 2 907 aujourd’hui dans un contexte d’inquiétudes persistantes en matière d’inflation et d’anticipation de la mesure dans laquelle et à quelle vitesse la Réserve fédérale américaine devra relever son objectif de taux des fonds fédéraux. . Quant à ce qui pourrait bouger sur l’indice composé S&P/TSX, nous noterons que toutes les principales matières premières énergétiques se négocient à la baisse ce matin, y compris le gaz naturel – qui était sur une larme et a aidé à propulser le sous-groupe de l’énergie hier, qui était l’une des seules choses qui ont contribué à faire grimper le TSX.

PERDRE “LA COLLE QUI TIENT TOUT CELA ENSEMBLE”

À coup sûr, l’indice trimestriel de la dette des consommateurs de MNP se transforme en point d’éclair. Qu’il s’agisse de la méthodologie (même s’il convient de préciser que la taille de l’échantillon est de 2 000 adultes et que l’enquête est menée par Ipsos) ou de l’ampleur du sentiment de détresse qu’elle véhicule, on constate toujours une réaction aux résultats (dans le dernier cas, jusqu’au directeur de la stratégie économique du ministre des Finances). Si vous l’avez manqué, consultez notre conversation avec le président de MNP, Grant Bazian, hier soir. Il a reconnu que le dernier sondage, qui suggère que la quasi-totalité des adultes canadiens sont dangereusement proches de l’insolvabilité, “semble presque irréaliste”. Mais il a également souligné qu’il s’agissait d’un indicateur de sentiment, et il a averti que les taux d’intérêt bas étaient “le ciment qui maintient tout cela ensemble”. Il a également répondu au tweet susmentionné.

AUTRES HISTOIRES NOTABLES

  • Lululemon a été mis à jour aujourd’hui par un analyste de Truist Securities qui s’attend à voir des perspectives financières « robustes » sur cinq ans lors de la journée des analystes de la société demain. L’analyste (Beth Reed) a également augmenté son objectif de cours à 495,00 $ US par action contre 390 $ US.
  • Boralex a annoncé ce matin qu’elle s’associe à Énergir et Hydro-Québec pour développer trois projets éoliens de 400 mégawatts au Québec. Dans un communiqué, Boralex indique que les investissements totaux pour les trois projets pourraient atteindre 3 milliards de dollars.
  • Ciel des prairies a annoncé une augmentation de 135% de ses revenus au premier trimestre après la cloche de clôture d’hier, alors que les prix et la production de redevances augmentaient. Les fonds d’exploitation ont plus que doublé d’une année sur l’autre – et c’est là que le secteur des redevances est vraiment rentable puisque l’entreprise est à l’abri des pressions inflationnistes qui frappent les entreprises qui extraient des ressources du sol. Je vois un analyste de la Banque Nationale du Canada Financial Markets pousser son objectif de prix sur PrairieSky à 24,00 $ contre 23,00 $ après les résultats.
  • Cineplex a déclaré dans un communiqué hier soir que pour la première fois depuis mars 2020, l’ensemble de ses 172 cinémas et autres installations fonctionnent désormais à pleine capacité. Le PDG Ellis Jacob a déclaré que les revenus du box-office du mois dernier avaient atteint 70% des niveaux d’avant la pandémie (par rapport à mars 2019).
  • Johnson & Johnson a réduit ses prévisions de bénéfice par action ajusté pour l’ensemble de l’année ce matin et a également suspendu ses perspectives de ventes de vaccins COVID-19. Quant au premier trimestre, son unité de santé grand public était à la traîne, les ventes totales ayant chuté de 1,5 %. Dans son communiqué, J&J a cité “des contraintes d’approvisionnement externes impactant principalement la santé de la peau/beauté”.

COMMUNIQUÉS/ÉVÉNEMENTS NOTABLES

  • Données notables : Mises en chantier au Canada, opérations sur valeurs mobilières internationales et ventes de maisons existantes, permis de construire et mises en chantier aux États-Unis
  • Bénéfices notables : Mullen Group, Netflix, IBM, Johnson & Johnson, Baker Hughes, Halliburton
  • 945: Le président américain Joe Biden tient un appel vidéo sécurisé avec des alliés pour discuter de l’invasion de l’Ukraine
  • 11 h : La vice-première ministre et ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott, fait une annonce à Toronto
  • 14 h 00 : Le premier ministre Justin Trudeau fait une annonce sur les soins de longue durée à Dalhousie, au Nouveau-Brunswick (plus disponibilité)
  • 1445 : Le président américain Biden prononce une allocution à Portsmouth, NH, sur les investissements dans les infrastructures
  • 15 h : Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, annonce des investissements « pour soutenir les travailleurs de l’Alberta dans leur cheminement de carrière »
  • Le Fonds monétaire international publie les Perspectives de l’économie mondiale (900) et le Rapport sur la stabilité financière mondiale (1030)

Leave a Comment