L’histoire d’un blitz d’interdiction de livres aux États-Unis et d’une cible improbable : un livre sur les bébés mignons

En tant que cible d’une interdiction de livre, cela semblait un candidat improbable : un livre sur les bébés, sur leur adoration, un livre inspiré par l’amour d’une grand-mère.

L’histoire de la façon dont il a été attaqué prend des tournures inattendues.

C’est une histoire de censure, d’hypocrisie et de faits déformés, des détails perdus dans le brouillard d’une guerre culturelle dévorante qui se propage à travers les États-Unis.

Un livre populaire pour enfants, Partout des bébéss’est retrouvé sur une liste de 58 livres ciblés pour être bannis des bibliothèques scolaires par un groupe conservateur de Floride.

L’auteur du livre a été stupéfaite la semaine dernière lorsque la question a fait la une des journaux nationaux et internationaux et qu’elle en a entendu parler par le Washington Post.

“C’est tellement à l’improviste”, a déclaré plus tard l’écrivain pour enfants Susan Meyers à CBC News dans une interview.

“Je pense que c’est extrêmement bouleversant. Vraiment bouleversant.”

Ce livre de 2001 a été inspiré par la naissance du premier petit-enfant de Meyers et par la façon dont tous les grands-parents du garçon le regardaient avec amour.

Ce que le livre montre

Meyers a décidé d’écrire Partout des bébés après avoir été témoin des crèches de Noël : elle s’est basée sur des images d’adultes se rassemblant autour de bébés.

Une artiste éminente a été engagée pour illustrer ces scènes et elle a dessiné toutes sortes de familles : jeunes parents, vieux parents, peaux claires et peaux foncées.

Dans quelques images, il y a deux hommes ou deux femmes avec un bébé. L’artiste Marla Frazee dit qu’elle ne précise jamais s’il s’agit de sœurs, de frères, d’amis ou de conjoints.

Il y a des dizaines de familles représentées dans Everywhere Babies. L’artiste a dit qu’elle voulait que tout le monde voie sa propre famille reflétée, elle a donc inclus quelques exemples qui pourraient être interprétés comme des couples de même sexe. (Marla Frazee)

Mais elle dit qu’elle voulait que les familles avec des couples de même sexe se sentent incluses.

“C’était à dessein”, a déclaré Frazee dans une interview.

“Je voulais m’assurer, du mieux que je pouvais, que tout enfant regardant le livre trouverait un semblant de sa propre famille. … Je voulais qu’il lise le livre et pense:” C’est comme ça que nous sommes. C’est à quoi ressemble notre famille.'”

Maintenant, elle est dérangée par cette controverse qui se déroule deux décennies plus tard, avec mariage homosexuel légalisé il y a sept ans aux États-Unis

Une guerre des cultures enveloppe les écoles

Le rythme de l’interdiction des livres s’est accéléré, selon une étude du groupe de littérature et de liberté d’expression PEN America. Article comptes 1 145 livres interdits aux États-Unis sur une période de neuf mois dans 26 États, définissant les interdictions comme l’accès des étudiants aux livres précédemment disponibles étant restreint, diminué ou complètement supprimé

La plupart des livres interdits traitaient de la race, du sexe et de la sexualité et, contrairement à la plupart des interdictions de livres du passé, celles-ci étaient principalement motivées par des appels d’élus et d’élus.

Dans cette nouvelle guerre de culture politique, la Floride est un champ de bataille central.

Le gouverneur Ron DeSantis est considéré comme en lice pour l’investiture présidentielle républicaine et certains de ses vue des adversaires ses mouvements dans le but d’attirer l’attention nationale.

Au cours des dernières semaines seulement, l’État a adopté des lois qui restreignent l’enseignement de l’identité sexuelle avant la 4e année (surnommé par les critiques le projet de loi “Don’t Say Gay”) ; permis aux parents de poursuivre les conseils scolaires qui ne répondent pas à leurs plaintes concernant du matériel inapproprié ; interdit l’enseignement de concepts qui font que les gens se sentent coupables de leur race ou de leur sexe ; et créé de nouvelles règles de surveillance pour les conseils scolaires.

Quand Disney s’est plaint de une de ces factures l’État a ciblé Disney avec une autre loi : il annulé à la détaxe quartier autour de Disneyworldet l’a fait si rapidement qu’il n’aurait peut-être pas pris en compte les retombées budgétaires imprévues : une agence de notation avertit maintenant des responsabilités potentielles pour régulier Contribuables de Floride.

L’État de Floride a dépouillé Disney d’un statut spécial de district en franchise d’impôt après s’être plaint du soi-disant projet de loi “Don’t Say Gay”. (John Raoux/Associated Press)

Entrez dans le livre brouhaha.

Dans le coin nord-ouest de l’État, à la frontière avec l’Alabama, les responsables scolaires du comté de Walton ont reçu une liste d’un groupe conservateur de 58 livres jugés inappropriés pour les écoles.

Ces responsables scolaires disent qu’ils essaient toujours de comprendre les implications juridiques des nouvelles lois de Floride.

Il y a des interprétations divergentes de ce qui s’est passé ensuite, mais le comté dit que certains médias et la réaction nationale ont été exagérés.

gouverneur de Floride Ron DeSantis, vu ici l’année dernière, devient de plus en plus populaire à droite et considéré comme un candidat républicain à la présidentielle. (Wilfredo Lee/Associated Press)

Les livres ciblés en Floride

“Je suis juste un peu déçu par la désinformation”, a déclaré le surintendant des écoles du comté de Walton, Russell Hughes, à CBC News.

“Nous n’interdisons pas les livres.”

Sur la base du débat dans les commentaires sur la page Facebook du départementtous les résidents de la région ne sont pas d’accord avec cette caractérisation de ce que le district scolaire a fait faire.

Les détails de base, cependant, ne sont pas contestés.

Un groupe conservateur appelé Florida Citizens Alliance, de petite taille organisation selon les normes de la politique américaine, compile un liste annuelle de livres prétendument pornographiques ou inadaptés à l’âge qui violent les règles de l’État sur ce qui appartient aux écoles.

Certaines des 58 sélections sont sans surprise. Le roman érotique Cinquante Nuances de Grey est décrit dans le rapport comme suit : « Excellent matériel didactique pour les jeunes mariés. [But not for people] plus jeune que ça.”

Certains sont des perles littéraires. aimé par Toni Morrison est inclus pour avoir mentionné les esclaves ayant des relations sexuelles avec des animaux de la ferme ; Le coureur de cerf-volant et Le Dieu des petites choses pour décrire les abus sexuels.

Quelques-uns sont des livres illustrés destinés aux jeunes enfants, comme Tango fait troisl’histoire des pingouins homosexuels, et Partout des bébés.

La liste est allée à Hughes, le surintendant des écoles, un républicain qui a été élu à ce poste.

Le livre vieux de deux décennies a connu un bond des ventes grâce à la controverse. (Marla Frazee)

Superintendant: ‘Il n’a pas été supprimé’

Hughes est populaire : il a remporté l’investiture républicaine et les élections générales de 2016, puis s’est présenté sans opposition et a été réélu quatre ans plus tard, les écoles de son comté ayant largement dépassé les moyennes d’état dans un certain nombre de critères dont l’amélioration.

Dans une interview, Hughes a déclaré qu’il ne voulait pas de problèmes. Surtout pas maintenant, avec toute l’incertitude entourant les nouvelles lois des États.

“Je ne vais pas prendre le risque que les membres de mon personnel aient des ennuis”, a déclaré Hughes.

Alors il a demandé une révision et a appris que parmi les livres de la liste 24 étaient dans les bibliothèques de ses écoles, 34 n’y étaient pas.

Il a ordonné que les 24 étagères de la bibliothèque soient retirées et a demandé au personnel de les examiner pour voir s’ils enfreignaient les règles de l’État.

Qu’est-il arrivé à Partout des bébés ?

Rien ne s’est passé, a déclaré Hughes. Ce n’était sur aucune des étagères de la bibliothèque des écoles de son comté, a-t-il déclaré.

“Il n’a donc pas été supprimé”, a-t-il déclaré.

Il est frustré par la façon dont la nouvelle s’est propagée à l’échelle nationale, après qu’un candidat démocrate à un poste à l’échelle de l’État tweeté la liste complète des 58 livres ciblés.

Nuance va souvent AWOL dans une escarmouche politique. Et dans les débats actuels sur la censure, il en va de même pour la cohérence.

Le discours politique américain a été en proie ces derniers temps à des plaintes contre la censure, de droite à gauche, chaque camp étant sélectif dans son indignation, a déclaré l’auteur d’un nouveau livre avertissant des menaces qui pèsent sur nos traditions de liberté d’expression.

Liberté d’expression : droite, gauche, hypocrisie

Dans La constitution du savoirauteur et journaliste Jonathan Rauch avertit que nous perdons la capacité de nous parler et brisons le modèle qui a permis à la démocratie de se développer.

“Je suis très inquiet”, a déclaré Rauch dans une interview.

Les conservateurs organisent actuellement une croisade pour la liberté d’expression, alors même qu’ils célèbrent la Floride pour avoir ciblé Disney et restreint la discussion en classe.

à courant cause célèbre à droite, la tentative du milliardaire Elon Musk de prendre le contrôle de Twitter et de le réformer après avoir censuré les histoires lors des élections de 2020.

Les mêmes médias conservateurs qui, au printemps dernier, étaient se révolter sur la censure des livres et a diffusé des jours et des jours de segments sur Succession du Dr Seuss cesser la publication de livres contenant des images racialement offensantes applaudit maintenant les nouvelles de la Floride.

L’auteur d’un livre sur la liberté d’expression dit que les gens peuvent être hypocrites. Cela se traduit par des attitudes incohérentes à l’égard de la censure, comme en témoignent les différends impliquant le géant des médias sociaux Twitter. (Kacper Pempe/Reuters)

Les libéraux ont un bilan inégal ici aussi : ils dénoncent maintenant la censure dans les salles de classe américaines, mais se sont fait moins entendre lors des dernières élections.

Pendant la campagne, Twitter messages censurés sur les relations d’affaires du fils du président Joe Biden; il a même suspendu le compte du New York Post. Facebook interdit puis dé-interdit messages sur des théories non prouvées concernant les origines de COVID-19.

Comment la censure se retourne contre vous

Rauch décrit le phénomène comme une politique de plus en plus radicalisée où les gens de gauche et de droite utilisent toutes les armes disponibles pour attaquer les discours indésirables.

Selon lui, la droite utilise des outils qu’elle contrôle : les législatures des États ou les bulles médiatiques qui restreignent les vérités sur les vaccins (ils aident) et sur les dernières élections américaines (Donald Trump a vraiment perdu).

Il accuse la gauche d’utiliser ses propres institutions culturelles, comme le milieu universitaire, pour réduire les dissidents au silence et de créer une fausse apparence d’accord sur des idées telles que le financement de la police et l’identité de genre.

Son livre suggère des moyens de repousser ces tendances. Cela inclut le défi d’établir des normes pour les médias sociaux qui permettent la liberté d’expression, tout en décourageant les mensonges.

“Si nous ne repoussons pas… nous pourrions perdre cette bataille”, a déclaré Rauch, exprimant sa peur de l’érosion démocratique. “Nous pourrions ressembler beaucoup plus à la Hongrie.”

Une façon de saper la censure ? Illustrez qu’il peut se retourner contre vous. Demandez simplement à l’auteur de Partout des bébés.

La nouvelle de la liste d’interdiction a propulsé les ventes du vieux livre de Meyers au n ° 1 sur la liste des best-sellers des livres d’activités pour enfants d’Amazon et au n ° 21 pour l’ensemble des livres pour enfants.

“Cela a exactement l’effet inverse lorsque vous interdisez un livre”, a-t-elle déclaré.

Leave a Comment