Début de la construction du réservoir Springbank destiné à protéger la région de Calgary des inondations

Le projet tant attendu et parfois controversé du réservoir hors cours d’eau de Springbank (SR1) est maintenant en cours, a annoncé jeudi le gouvernement provincial, avec le contrat de construction attribué à Vinci Infrastructure Canada.

Le projet vise à protéger Calgary des inondations comme celle qui a frappé la région en 2013, causant une dévastation généralisée. Cet événement a entraîné des dégâts estimés à 5 milliards de dollars, tué cinq personnes et forcé des dizaines de milliers d’autres à évacuer.

« Après des années de consultation et de préparation, la construction a commencé. C’est un moment majeur et une excellente nouvelle », a déclaré le premier ministre Jason Kenney lors d’un événement médiatique organisé sur l’île Saint-Patrick dans la rivière Bow, qui traverse Calgary.

Le Premier ministre a déclaré que le projet devrait créer quelque 2 200 emplois dans la construction. Il devrait être partiellement achevé en 2024 et entièrement achevé d’ici 2025.

Le réservoir sera construit près de la communauté rurale de Springbank, en Alberta, située à l’ouest et en amont de Calgary.

Une vue aérienne de l’inondation de Calgary en 2013. (Jonathan Hayward/La Presse Canadienne)

Estimations de financement

La province a alloué 744 millions de dollars au total et 474 millions de dollars au cours des trois prochaines années pour le projet dans le cadre du budget 2022-2023. Il a reçu jusqu’à 168,5 millions de dollars en financement fédéral.

Vinci Infrastructure Canada a présenté l’offre la plus basse pour le projet, au coût de 379 millions de dollars, selon la province.

Mais Kenney a déclaré jeudi que 576 millions de dollars de ce budget total seront fournis par les contribuables albertains par l’intermédiaire du gouvernement provincial; c’est en hausse par rapport à un chiffre précédemment fixé de 432 millions de dollars.

“Depuis le budget approuvé il y a cinq ans, en 2017, les coûts de construction, de matériaux, de services publics et de déplacement des pipelines ont considérablement augmenté”, a déclaré Rob Williams, attaché de presse du ministre des Transports de l’Alberta, dans un courriel.

Quartier 5 Comté. Raj Dhaliwal a déclaré qu’étant donné la nature changeante des inondations due au changement climatique, SR1 est devenu essentiel pour la protection à Calgary. (CBC News)

Quartier 5 Comté. Raj Dhaliwal, qui a assisté à l’événement de presse de jeudi, a déclaré que le projet renforcerait la sécurité et la viabilité économique du centre-ville de Calgary.

“Avec SR1, nous savons que nous aurons un centre-ville durable qui ne sera pas affecté négativement par les inondations”, a déclaré Dhaliwal.

SR1 créera une zone de réservoir de 3 700 acres, a déclaré Kenney. Le projet redirigera l’eau de la rivière Elbow vers un réservoir asséché en cas d’inondation extrême.

La construction du projet de réservoir hors cours d’eau de Springbank est en cours. (Helen Pike/CBC)

“Nous savons tous qu’il peut y avoir une dévastation incroyable dans notre ville si nous ne nous occupons pas correctement de l’atténuation des inondations”, a déclaré le maire de Calgary, Jyoti Gondek, lors d’un événement médiatique organisé au Glenbow Museum de Calgary.

“Donc, un projet de cette nature et de cette taille est une bonne nouvelle. C’est aussi une très bonne nouvelle pour notre économie.”

Certains membres de la communauté sont restés insatisfaits

Karin Hunter, présidente de la Springbank Community Association, a déclaré que le groupe avait entendu pour la première fois la nouvelle de la construction mercredi soir par un conseiller local du comté de Rocky View.

“Nous n’étions donc au courant d’aucune annonce ni de début de construction pour le projet SR1”, a-t-elle déclaré.

“Et cela malgré de nombreuses demandes des associations communautaires et des résidents intéressés à Alberta Transportation pour plus d’informations sur le projet.”

Karin Hunter, présidente de la Springbank Community Association, explique que les membres de la communauté veulent s’assurer que la zone est bien protégée pendant la construction et que les problèmes imminents sont résolus rapidement et efficacement. (Julie Debeljak/CBC)

Hunter a déclaré que les retards dans la réception de ces informations représentaient un échec de l’engagement compte tenu de “l’implication intime du groupe dans le projet” au cours des dernières années.

“Je lancerais un appel public à Alberta Transportation pour qu’il intervienne, soit meilleur et parle à la communauté”, a-t-elle déclaré.

Lors de l’événement de jeudi, le ministre des Transports, Rajan Sawhney, a reconnu qu’il y avait eu une controverse associée au projet depuis plusieurs années.

Un certain nombre de conférenciers ont assisté à l’annonce, dont le ministre de l’Environnement et des Parcs Jason Nixon, à gauche; Doug Schweitzer, ministre de l’Emploi, de l’Economie et de l’Innovation ; et le ministre des Transports Rajan Sawhney. (Axel Tardieu/Radio-Canada)

Elle a déclaré que le projet avait fait l’objet d’une négociation volontaire sur l’ensemble de l’acquisition des terres, sans aucune expropriation.

“Bien que nous n’ayons jamais un accord à 100% sur le projet lui-même, je pense que nous avons fait un travail formidable, et le fait que nous n’ayons pas eu d’expropriation en dit long”, a-t-elle déclaré.

L’été dernier, la province a déclaré qu’il lui restait encore du travail à faire pour acheter le terrain requis, qui avait été fortement repoussé par les propriétaires fonciers voisins pendant des années.

Leave a Comment