Le centre de sauvetage pour animaux de compagnie d’Airdrie organise une vente de livres pour chien, Buckoo

Aboie, aboie ! Alberta Pound and Rescue d’Airdrie a organisé une vente de livres du 27 au 29 mai afin de recueillir des fonds pour l’opération de Buckoo.

L’Alberta Pound and Rescue Centre (APARC) à Airdrie a organisé une vente de livres du 27 au 29 mai, amassant des fonds pour une chirurgie d’ablation de masse pour Buckoo – un chiot d’environ huit ans qui souffre d’une masse cancéreuse présumée.

Buckoo est actuellement à la recherche d’une famille d’accueil à adopter pour toujours. Les personnes intéressées par Buckoo peuvent postuler pour le favoriser.

Pendant que Buckoo est pris en charge par sa nouvelle famille, APARC veillera à ce qu’il reçoive le traitement médical dont il a besoin avant qu’il ne soit complètement adopté.

Selon Samuel Sandidge, le responsable régional du refuge pour l’APARC, Buckoo souffre d’une extrême anxiété de séparation. Sandidge espère trouver bientôt un foyer d’accueil pour Buckoo, afin que le chiot puisse récupérer à la maison, entouré de ses nouveaux proches.

Comme tous les animaux de compagnie du centre, Buckoo a reçu tous ses vaccins et a été micropucé, ce qui signifie qu’il est prêt à se diriger vers son nouveau foyer d’accueil à tout moment.

La vente de livres pour la chirurgie de Buckoo a eu un bon taux de participation, selon Sandidge. Reçus grâce aux dons de la communauté, les livres coûtaient entre 0,25 $ et 2 $. Le dernier jour de la vente de livres, les acheteurs pouvaient remplir n’importe quel sac de taille pour 10 $, a déclaré Sandidge.

“Les lecteurs passionnés savent que leurs livres ont de la valeur même une fois qu’ils ont terminé, ils veulent donc toujours s’assurer qu’il y a un bon endroit où aller”, a ajouté Sandidge.

Les livres qui ne se sont pas vendus ont été donnés à une autre organisation d’Airdrie et certains seront conservés pour la prochaine vente de livres de l’APARC.

Anciennement propriétaire d’une librairie, Sandidge était motivé pour organiser une vente de livres afin de créer un moyen financièrement accessible pour tout le monde de prendre un livre, tout en collectant des fonds pour le refuge pour animaux.

“Je pense vraiment que l’alphabétisation est un élément important d’une société vraiment heureuse, saine et vivante, et garantir que grâce à des livres à bas prix pour tout le monde est un très bon moyen d’y parvenir”, a déclaré Sandidge. “Il n’y a aucune autre occasion de voir une telle variété de livres devant vous.”

Outre la vente de livres, l’APARC accepte également les dons tout au long de l’année. Un organisme de bienfaisance enregistré, les personnes intéressées peuvent faire des dons monétaires en ligne. Le refuge a une liste de souhaits actuelle d’articles, y compris de l’eau de Javel, de la nourriture pour chiens, du papier hygiénique et du désinfectant pour les mains. Les gens peuvent également faire un don en visitant le centre Airdrie, situé dans le parc industriel d’East Lake. La liste de souhaits peut être consultée sur le site Web de l’APARC.

Bien que la collecte de fonds pour la vente de livres ait été spécifiquement destinée à aider Buckoo, les collectes de fonds de l’APARC aident généralement à soutenir les opérations de sauvetage des animaux, a déclaré Sandidge.

“Nous prenons les animaux qui n’ont pas été récupérés et nous nous assurons qu’ils sont stérilisés, afin qu’ils ne puissent pas contribuer à la surpopulation d’animaux de compagnie, les vaccinons pour qu’ils aient moins de chances de tomber malades, les vermifuges pour se débarrasser de toute personne qui leur suce la vie, et une micropuce pour s’assurer qu’ils rentrent chez eux », a expliqué Sandidge.

Une fois que les animaux reçoivent ces traitements, ils sont ensuite mis en adoption. Pour adopter un chat adulte, le coût est de 180 $, alors qu’un chien adulte coûte 300 $. Les frais d’adoption ne couvrent pas le coût des traitements médicaux et des micropuces que les animaux reçoivent, la collecte de fonds est donc cruciale pour le centre.

APARC propose également un programme Barn Buddies, où les animaux qui ne sont pas adoptables, tels que les chats semi-sauvages, peuvent avoir une seconde chance dans la vie. Sandidge a déclaré que ces animaux peuvent être achetés sur la base d’un don, avec un don minimum de 25 $.

« En raison de nos règlements actuels, nous ne sommes pas autorisés à les remettre en liberté dans la communauté, donc la seule autre option est l’euthanasie. ce n’est pas [ideal] nous aimons donc utiliser notre programme Barn Buddies autant que possible… nous avons pu sauver quelques dizaines d’animaux de cette façon », a-t-il ajouté.

“Non seulement vous adoptez, mais vous donnez l’opportunité à un autre animal de remplir cet espace de chenil et d’être vu et d’avoir également l’opportunité de trouver un foyer aimant.”

Leave a Comment